0
0
0
0
0
0
0

// Albatros, Salifou Lindou, du 16/04 au 11/05/2013

Du 16 mars au 11 mai 2013, Salifou Lindou présente Albatros à l'Espace doual'art.

A l'origine, un avion peu ordinaire, qui a précipité le destin d'hommes de pouvoir au Cameroun et excité la colère du peuple. Commandé par le Président de la République du Cameroun, Paul Biya, au début des années 2000, l'Albatros devient la proie de détournements phénoménaux orchestrés par la haute gente politique, à l'insu du commanditaire. L'affaire révélée, le gouvernement lance l' opération épervier : les jugements tombent en flèche, fiers exemples de la lutte anti-corruption... sans parvenir à déceler tous les coupables.

Salifou Lindou s'est inspiré de ce scandale politique pour investir l'espace doual'art. Au centre, la créature hybride, mi-oiseau, mi-avion, en est le noyau viscéral. Comme unique parure, des morceaux de tôle usagée accusent sa fragilité : un clin d'œil au savoir-faire de l'artiste, dont c'est le matériau de prédilection depuis des années. À l'intérieur du « cercueil volant », le vol habile de l'épervier nargue l'incompétence de l'Albatros et chasse inlassablement ses proies.

L'installation de Salifou Lindou suggère différents niveaux de réalité et la manipulation des sens. La série de gravures sur bois en illustre la complexité. Par le processus d'impression, les images se tordent en miroirs inversés et infinis. Il faut prendre le temps d'observer, à la renverse, la lueur des matrices phosphorescentes dans la pénombre. En négatif, elles évoquent une dimension supplémentaire, celle de la magie, de la fiction et de l'artifice.

Dans sa performance lors du vernissage de l'exposition, l'artiste relie les éléments entre eux tout en exprimant le mystère de la vengeance du « chef ». Des pierres sont jetées et les crânes de fer disposés, semblables aux exercices divinatoires et (spi)rituels. Face au mur, Salifou Lindou rejoue l'arbitraire et la violence du pouvoir politique à l'œuvre dans l'opération épervier.

Mais quelque part dans ce système complexe, le peuple, lui, marche encore... bleu, lancinant et grave.
Bathilde Maestracci, Mars 2013

Nombre de visiteurs : 1663




// Expositions

L’Espace doual’art est principalement ouvert aux travaux d'artistes visuels sélectionnés par la direction artistique de doual'art ou sur proposition de curateurs indépendants.

En moyenne 7 expositions sont produites chaque année. Y sont présentés les travaux les plus récents, les plus expérimentaux de créateurs contemporains du Cameroun et du reste du monde.