0
0
0
0
0
0
0
0

// 30 et presque-songes, exposition du 06/10 au 03/11/2012

L'exposition 30 et presque-songes invite le regard à se perdre parmi les rêves de trente artistes. Honorer ce geste, c'est avant tout accepter de se laisser porter d'une oeuvre à l'autre, d'un rêve à l'autre. Traiter des songes et de la pure imagination humaine, c'est aussi prendre le risque d'une fantaisie sans limite, qui existe pour elle-même. Le rêve avec son caractère insaisissable, autant subjectif qu'arbitraire, aux frontières de l'absurde. Mais si le chemin déambulatoire entre les songes est déroutant, c'est aussi en cet endroit qu'il est le plus poétique et créatif.

Le projet 30 et presque-songes est une proposition artistique de Joël Andrianomearisoa librement inspirée du recueil Presque-Songes publié par le poète malgache Jean-Joseph Rabearivelo en 1931. Ses écrits mélancoliques hantent l'exposition en filigrane sans imposer un sens qui pourrait être réducteur : y sont présents la vivacité émotive de sa plume, l'animation paisible de la nuit, ou bien le héros romantique hésitant et tourmenté. Ecrits en français et en malgache, les poèmes de Presque-Songes tissent aussi un lien entre deux cultures, celles de l'oppresseur et de l'oppressé, entre identité malgache et rêve d'ailleurs.

Le projet 30 et presque-songes est également un « défi amical » lancé à trente artistes issus des quatre coins du monde et tous liés d'amitié avec Joël Andrianomearisoa. Lui-même souhaitait laisser le champ libre aux relations humaines qui le lient d'un bout à l'autre du monde, sans oublier leur contingence. Ainsi, l'exposition est non seulement un dialogue mutuel mais aussi un voyage aléatoire qui renvoie à la mobilité des artistes contemporains amenés à présenter leur travail de par le monde. Une idée renforcée par l'itinérance de l'exposition elle-même d'Antananarivo à Douala, en passant par Paris, Saint-Denis-de-la-Réunion, Vienne, Port-au-Prince et Istanbul...

La dimension personnelle du projet se prolonge dans la diversité formelle des propositions, tout à l'image de l'oeuvre de Joel Andrianomearisoa ; l'espace de l'exposition réunit photographie, vidéos, dessins, sculpture, installations sonores, fragments écrits... L'ensemble doublé d'un aspect sensitif, voire sensoriel, éveillé par le parfum du chocolat de Lalaina Lartistika, la présence vivante des plantes de DDP ou même la douce sensualité de Malala Andrialavidrazana.

Bathilde Maestracci

Nombre de visiteurs:987




// Expositions

L’Espace doual’art est principalement ouvert aux travaux d'artistes visuels sélectionnés par la direction artistique de doual'art ou sur proposition de curateurs indépendants.

En moyenne 7 expositions sont produites chaque année. Y sont présentés les travaux les plus récents, les plus expérimentaux de créateurs contemporains du Cameroun et du reste du monde.