0

// Kamiel Verschuren

Kamiel Verschuren est né en 1968 aux Pays-Bas. Artiste interdisciplinaire, il est basé à Rotterdam.

Il est co-fondateur de plusieurs initiatives collectives comme la Fondation Bad (1987), la Fondation du CNA (New Studios Charlois), la fondation iStrike (2007) et la fondation ICU art projects (2010).

Artiste multimédia, il utilise le support du dessin, de la photographie, du graphisme, du design, de la sculpture ou du son, au gré de ses installations qui sont souvent destinés à l'espace public. Son travail est extrêmement sensible au contexte social de ses interventions, que ce soient pour des projets environnementaux ou d'architecture qui impliquent souvent la collaboration des publics concernées.

Son premier séjour au Cameroun remonte à mars 2007, lors du workshop "Ars & Urbis", organisé par doual'art et iStrike. Il a alors effectué quelques interventions publiques.
Revenu en décembre 2007 pour participer au SUD2007, la première édition de la triennale SUD -Salon Urbain de Douala -, il s'est mis au service des autres artistes, notamment Lucas Grandin avec lequel il a noué une amitié et des collaborations artistiques et Michèle Magema. Il a également renforcé l'équipe logistique et technique du SUD.

Depuis, il vient régulièrement à Douala, comme partenaire et comme créateur.

Parmi les expositions de la saison 2010 il a présenté, Responsability, the ability to respond, une occupation de l'Espace doual'art Dans l'espace urbain, il a, pour flag'art , posé un drapeau Chinese Whisper.
Au cours du SUD2010, en décembre 2010, il a réalisé une œuvre d'rubrique 39, New Walk Ways, dans le quartier populaire de New-Bell. Il a également assisté l'artiste Lucas Grandin pour sa pièce Le Jardin Sonore de Bonamouti, et a efficacement contribué à la production de la logistique de cette seconde édition de la triennale.

Il a participé aux sixièmes rencontres Ars&Urbis en mai 2011 et réfléchit au projet qu'il compte réaliser pour le SUD2013.

voir également :
ICU art projects
Fondation B.a.d