0
IMG/jpg/acid2010.JPG

// ACID Project, Landry Mbassi

Afrique des
Cinquantenaires d'
Indépendances
Douteuses

Le concept.

2010. Voici qu'une grande partie des pays africains célèbrent avec pompe - l'ont fait ou le feront - un demi siècle soit 50 ans d'indépendance. Mais pourtant, aux yeux des uns et des autres, sur les visages des populations gouvernées, décimées par les complots sourds et vils et autres coups d'États fomentés depuis des cieux insoupçonnés, cette notion d'indépendance demeure un vague slogan. Son sens et son assimilation, ambigus au regard des rapports douteux qu'entretiennent les chefs d'Etats - Ubu africains - avec leurs maîtres d'antan, ont permis de semer la graine du questionnement. Ces colons qui, pour la plupart, ne sont jamais véritablement partis, récusent l'abandon des territoires jadis occupés - leurs chères anciennes colonies ? - sous le prétexte flou des relations bilatérales à préserver ou à consolider. Tout ces discours politiques qui fatiguent indéniablement la populace sont gravement acquis à la cause des objectifs que défendent ces nouveaux partenariats ; portant, comme des indicateurs de relief, la marque d'une soif perpétuelle d'hégémonie doublée d'un insatiable désir d'exploitation des ressources naturelles et minières du continent.

2010. Quel est le véritable étendard de ces cinquantenaires célébrés à travers l'Afrique et même au-delà de ses frontières, quel est le juste visage du bilan - si tant il en faut - des Cinquantenaires d'indépendances dans ce contexte contemporain ? Si on pouvait dresser un audit et en hisser la substance, n'aurait-elle pas sur nos consciences refoulées un certain goût d'acidité ?




// Flag’art

Flag’Art est une cimaise installée au-dessus du fronton d’entrée de L’Espace doual’art. Ce dispositif (mât culminant à 9 m du sol) est destiné à accueillir périodiquement un drapeau d’artiste.