0

// Goddy Leye

     

GODDY LEYE VIENT DE NOUS QUITTER !

Né en 1965 au Cameroun, Goddy Leye réside et travaille à Douala, dans le quartier de Bonendale, où il a créé en 2003 le centre de développement pour la création contemporaine expérimentale, ArtBakery. Il est également membre fondateur des collectifs Prim'Art et Dreamers.

De 1987 à 1992, au terme de sa maîtrise de Lettres à l'Université de Yaoundé, il suit une formation artistique privée auprès de l'artiste et historien de l'art Pascal KENFACK. Le déploiement artistique que cet accompagnement entraine lui permet de devenir artiste indépendant en 1992.

Très fortement marqué par l'Histoire et la Mémoire, son travail se fonde essentiellement sur ce qui s'apparente aux récits, mythes et mythologies. De la même manière, parce qu'ils renferment les idées, sensibilités et émotions, les signes et symboles occupent une place importante pour Goddy Leye. Il envisage la Mémoire comme un support sur lequel peut s'exprimer la subjectivité. En ce sens, jamais il ne la considère comme une vérité unique et absolue, puisque selon lui « l'intégralité de l'Histoire est écrite depuis un point de vue particulier, qui ne peut pas être universel ». Son vécu lui permet d'avancer l'idée que le besoin de réécrire l'histoire a toujours existé, et que ce besoin se poursuivra.

« Si mes oeuvres ont souvent été critiques envers les systèmes dominants, il a toujours été question d'une quête de salut. L'art c'est rendre visible disait Paul Klee et Serge Poliakoff renchérissait en invitant à aller au-delà du cortical. La quête de cette beauté qui va au-delà des apparences (et qui se trouve parfois en filigrane des dénonciations violentes et sans concessions) a toujours guidé mes recherches. Révéler le laid (le mal, le négatif, le faux...) pour laisser entrevoir le beau (le bon et le vrai, le possible)... »

Liens : Site de l'artiste, Collectif Dreamers