0
0
0
0
0
0
0

// "Soif" de Mariela Borello

Résidence à l'espace doual'art du 22 janvier au 12 février 2010.

On a SOIF quand l'eau nous manque, quand dans la bouche et le corps on a une sensation bien précise d'un besoin de base. Ici, SOIF prend place comme un mur d'eau, un mur à l'air végétal et minéral en même temps. La métaphore de l'eau, comme source de plaisir et de besoin pur, se mélange à un besoin du corps.

L'oeuvre prend forme dans la conscience de l'impossibilité de s'échapper du corps, de ses douleurs et de ses plaisirs, de ses parfaites imperfections. Les expériences du chaud et froid, du doux amer, du clair obscur, émergent sur la peau, cette limite du corps. Dans ce mouvement, le soi se rencontre, cherche refuge, recherche l'ombre et la lumière.

Depuis dix ou quinze ans, j'ai évolué vers une utilisation minimale des éléments, pour obtenir une émotion autant qu'une substance, où le penser et le sentir sont intimement liés.

Mariela Borello

Nombre de visiteurs:268




// Résidences

Résidences,qui durant une periode precise ont jallonées l'histoire de la ville Douala, et partant celle du Cameroun tout entier.