0
0
0

// Nje Mo Ye, Koko KOMEGNE

Réalisée en tubes de fer peint de 12 centimètres de diamètre, Njé Mo Yé, qui signifie « c’est quoi, çà ? » en douala, est une sculpture qui représente et magnifie le couple. L’œuvre est haute de 5 mètres, pour une envergure de 2,5 mètres.

L’artiste, qui a habité de 1966 à 1984 dans ce quartier de Dernier poteau, se souvient que cet endroit de Nkololoun était une extrémité de la ville d’alors. Il a souhaité témoigner de sa gratitude d’enfant du quartier en offrant d’installer sa sculpture sur ce site.




// SUD 2007

La première édition du SUD, SUD 2007 s'est déroulée du 9 au 16 décembre 2007, avec un programme intense qui a consisté en une série d’événements durables et éphémères.

Durant le SUD2007, le patrimoine de la ville de Douala s'est enrichi de trois (3) nouvelles œuvres d'art contemporain : L'arbre à palabres de Bonambappe, de l'artiste français Frédéric Keiff, Nje Mo Ye du camerounais Koko Komegne, SUD-Obélisk du marocain Faouzi Laatiris. A l'occasion du festival, La Nouvelle Liberté, du camerounais Joseph Sumegne a été achevée.

Plus d'infos sur le SUD2007