0
0
0
0
0
0
0

// Black Bodies Swinging, Michèle Magema

Michèle Magéma a voulu, dans l'installation Black Bodies Swinging, honorer la mémoire des veuves de martyrs. Elles, oubliées des livres d'histoire, ont aussi été victimes de la violence coloniale.

Dans son ancienne maison, aujourd'hui abandonnée, l'artiste rend hommage à Emma Engomè Dayas, la veuve de Rudolf Douala Manga Bell, martyr érigé en héros national après sa pendaison le 8 août 1914, à l'âge de 42 ans, par le colonisateur allemand.La maison est ceinte d'un linceul noir et l'installation, composée de photos de jambes de pendus, de poupées de tissus de différentes tailles et de vêtements traditionnels suspendus, habite toutes les pièces. Les paroles et la mélodie de « Strange Fruits » complètent Black Bodies Swinging.




// SUD2007

La première édition du SUD, SUD 2007 s'est déroulée du 9 au 16 décembre 2007, avec un programme intense qui a consisté en une série d’événements durables et éphémères.

Durant le SUD2007, le patrimoine de la ville de Douala s'est enrichi de trois (3) nouvelles œuvres d'art contemporain : L'arbre à palabres de Bonambappe, de l'artiste français Frédéric Keiff, Nje Mo Ye du camerounais Koko Komegne, SUD-Obélisk du marocain Faouzi Laatiris. A l'occasion du festival, La Nouvelle Liberté, du camerounais Joseph Sumegne a été achevée.

Plus d'infos sur le SUD2007